Les sites du CNIEL

Les produits laitiers

www.produits-laitiers.com

Maison du lait

www.maison-du-lait.com

Technologie laitière

Les actualités
Courants parasites : de quoi parle-t-on ? que faire ?
12/09/2016

Courants parasites : de quoi parle-t-on ? que faire ?

Un courant parasite (ou courant vagabond) est un courant électrique dont la circulation n’est pas maitrisée. Ces courants parcourent le sol et les structures métalliques des exploitations laitières et peuvent accidentellement circuler dans le corps de la vache. Face aux questions d’éleveurs de plus en plus fréquentes, le CNIEL communique auprès de la filière sur cette thématique.

­
Les micro-organismes d'intérêt laitier seraient aussi bons pour la santé.
27/08/2015

Les micro-organismes d'intérêt laitier seraient aussi bons pour la santé.

Ils sont connus depuis très longtemps pour leurs propriétés technologiques. Plusieurs études scientifiques chez l'animal viennent de prouver que certains micro-organismes d'intérêt laitier peuvent aussi avoir des propriétés anti-inflammatoires voire anticancéreuses sur l'intestin. A confirmer chez l'homme.

­
24/11/2014

Un guide complet sur les systèmes d’alimentation des animaux laitiers dans le monde

Pour la première fois, un guide rassemble des informations sur les systèmes d’alimentation des animaux laitiers pour 44 pays sur 5 continents.

­
Un guide complet sur les systèmes d’alimentation des animaux laitiers dans le monde
30/04/2014

Food microbiomes : à la découverte de la flore de nos fromages.

Le séquençage à haut débit de l'ADN permet désormais d'identifier rapidement les microorganismes d'un fromage et d'en suivre l'évolution. Pendant trois ans, le Cniel a soutenu le projet de recherche "Food microbiomes", il accompagne aujourd'hui le transfert des résultats vers les industriels.

­
Food microbiomes : à la découverte de la flore de nos fromages.
Moins de sel dans les fromages : un vrai défi pour la filière laitière
23/09/2013

Moins de sel dans les fromages : un vrai défi pour la filière laitière

Les autorités sanitaires et de santé publique recommandent de réduire les apports en sel dans l'alimentation. Or, tous les professionnels de la filière laitière vous le diront " Sans sel, pas de fromage". Jusqu'où peut-on aller ? Comment assurer une meilleure maîtrise des teneurs en sel des fromages et comment mieux communiquer avec le consommateur sur ce sujet ? L'enjeu est technologique, sanitaire, organoleptique. Il est aussi mondial.

­
ARCHIVES
Déplacer le curseur sur la ligne de temps